RÉSEAU31, une autre idée de l'eau

L'ASSAINISSEMENT COLLECTIF

station-epuration
0
STATIONS D'ÉPURATION
km-reseau-eaux-usees
+DE 0
KM DE RÉSEAUX D'EAUX USÉES
poste-refoulement
0
POSTES DE REFOULEMENT

Épurer les eaux usées avant de les rejeter au milieu naturel est essentiel pour préserver la santé publique et l’environnement, notamment pour la qualité de l’eau des cours d’eau et des nappes souterraines utilisées pour la production d’eau potable

Dans le domaine de l’assainissement collectif, RÉSEAU31 exerce 3 compétences :

  • La collecte: de l’habitation au réseau collectif
  • Le transport: par un réseau de conduites vers la station d’épuration.
  • Le traitement: de la station d’épuration au milieu naturel

Les agents de RÉSEAU31 effectuent des contrôles et des interventions préventives et curatives sur l’ensemble des infrastructures liées au traitement des eaux usées, l’objectif final est le maintien du bon état écologique des milieux récepteurs. A ce titre, un programme de mise aux normes des réseaux d’assainissement et des stations d’épuration a été engagé dès 2010.

LES ÉTAPES DU SERVICE DE L'ASSAINISSEMENT COLLECTIF

La collecte des eaux usées est une étape importante pour garantir un meilleur traitement ultérieur.
Les habitations raccordées disposent d’un branchement, situé en bord de propriété, qui marque la limite entre le réseau privé et le réseau public et permet de collecter uniquement les eaux usées avant leur déversement dans les canalisations publiques.

RESEAU31 gère plus de 55 000 branchements au réseau public d’assainissement collectif

Les eaux usées sont transportées grâce à un réseau souterrain de canalisations d’assainissement.
Lorsque la topographie du terrain le justifie, elles transitent par des postes de refoulement équipés de pompes qui les aspirent à la base pour les reverser dans de nouvelles conduites gravitaires situées plus haut. Et ainsi de suite jusqu’à la station d’épuration.

RÉSEAU31 compte 900 km de canalisations souterraines et 320 postes de refoulement.

Les eaux usées sont traitées en station d’épuration, véritable ouvrage clé, qui les transforme en eau prête à rejoindre le milieu naturel.
Les différents types de stations d’épuration dépendent du procédé d’épuration principal utilisé et des dispositifs mis en oeuvre en fonction des volumes d’eaux à traiter.
On distingue plusieurs étapes dans le traitement de l’eau :

  • Le pré-traitement
    Cette étape est nécessaire pour ne pas gêner les traitements ultérieurs et endommager les équipements.
    L’eau passe à travers une grille qui retient les déchets les plus gros grossiers.
    Les sables et graviers se déposent au fond d’un bassin dédié pour être évacués.
    Grâce à une injection de bulles d’air, les graisses remontent à la surface, elles sont alors isolées puis retirées.
  • Le traitement
    1. Le traitement physico-chimique
    Il permet d’extraire les premières matières organiques, les boues primaires, grâce à un procéde de décantation. Celles-ci se déposent au fond du bassin, elles sont ensuite récupérées par raclage du fond du bassin, puis envoyées dans des épaississeurs. Cette étape peut remplacer ou s’ajouter au traitement biologique.
    2. Le traitement biologique
    Il reproduit les phénomènes d’autoépuration naturelle : les bactéries présentes dans les eaux usées se nourrissent des matières polluantes. Les résidus prennent l’aspect de boues, c’est la décantation secondaire. Cette dégradation se fait dans des bassins d’aération. L’eau ainsi nettoyée est contrôlée, puis rejetée au milieu naturel qui prend alors la relève en effectuant les dernières dépollutions.
  • Le traitement des boues
    Plus de 2000 tonnes de boues sont produites chaque année par nos stations d’épuration. Le traitement des boues a pour objectif de les conditionner en fonction de leur detsination : elles peuvent être utilisées comme engrais pour l’agriculture, compostées dans des plateformes spécifiques, méthanisées pour produire de l’électricité ou du biogaz, ou incinérées en cas de non-coformité.
  • Le traitement des odeurs
    Cette étape n’est pas systématique mais permet un réel confort pour nos agents et les habitations voisines de nos stations d’épuration .

RÉSEAU31 gère près de 140 stations d’épuration de 30 à 25 000 Equivalents-Habitants (EH) dont certaines bénéficient de procédés particulièrement innovant, et investit sans cesse dans leur entretien et leur réhabilitation.Toutes les stations sont inspectées régulièrement. Les agents de RÉSEAU31 effectuent les analyses prescrites par les Services de l’Etat et l’Agence de l’eau.

COMPRENDRE LE PETIT CYCLE DE L'EAU

LES TARIFS

Actualités

Fermer le menu