RÉSEAU31, une autre idée de l'eau

Montastruc la Conseillère | Nouveau système de traitement des eaux usées

Témoignages

dossier de presse-sebastien-vincini

« L’eau est un enjeu primordial pour notre région. Chaque jour, avec les agents de Réseau31, nous engageons les actions pour veiller à la qualité de l’eau distribuée, à la préservation des milieux aquatiques et plus largement à la qualité du milieu naturel. Nous sommes au cœur de la transition écologique, au cœur de votre vie quotidienne. Nous investissons partout sur le territoire de la Haute-Garonne en accompagnant le développement de nos collectivités adhérentes. La concrétisation du volet Assainissement de « Montastruc la Conseillère » s’inscrit pleinement dans la politique globale de Réseau31 en matière d’environnement et de reconquête de la qualité des milieux naturels. »

Sébastien VINCINI, Président de Réseau31

Le 11 octobre 2019 verra inaugurer la nouvelle station d’assainissement. Celle-ci prendra la relève de l’ancienne qui a pendant des décennies exécuté parfaitement son travail quotidien mais qui était arrivée au terme de sa vie. Notre commune marque un pas en avant dans la modernité de ses équipements qui prennent en compte l’accroissement démographique de notre village.

Nous pourrons ainsi avoir, pour la nature, un geste fort en lui restituant un produit de grande qualité.
Je tiens à remercier, au nom du Conseil Municipal et des Montastrucois, tous les participants à cette belle et utile réalisation.

Michel ANGUILLE, Maire de MONTASTRUC-LA-CONSEILLERE

Historique

La commune de Montastruc-la-Conseillère adhère à Réseau31 depuis le 1er janvier 2011 pour la totalité de la compétence assainissement collectif.

L’ouvrage existant de 3 000 équivalents-habitants (EH) a été construit en 1968 et a été agrandi en 1991 par l’entreprise EI.

Son fonctionnement reposait sur une épuration biologique par boues activées de type aération prolongée. Conformément aux conclusions de la révision du schéma communal d’assainissement de la commune en 2006, et afin de traiter les effluents liés aux futures urbanisations définies dans le plan local d’urbanisme de 2012, la station d’épuration de la commune devait augmenter sa capacité de traitement pour la porter à 5 700 EH.

Le réseau de collecte est de type séparatif, d’une longueur d’environ 25 kms. Le taux de desserte de la commune en assainissement collectif des eaux usées est proche de 80%.

Le rejet des eaux traitées se fait dans le ruisseau de la Brante, affluent rive droite du Girou, situé à proximité. Le point de rejet est conservé et consolidé. L’ancienne station sera démolie à l’issue de la mise
en service.

Caractéristiques des ouvrages

La station d’épuration des eaux usées est dimensionnée pour une capacité de 5 700 EH.
La filière de traitement comprend :

  • Un regard d’arrivée avec déversoir d’orage
  • Un poste de relèvement équipé d’un broyeur
  • Une filière de prétraitement des effluents bruts qui est assurée par un dégrilleur automatique à vis et un dessableur/dégraisseur
  • Un ouvrage de traitement biologique, composé d’une zone de pré-anoxie et d’une zone anaérobie assurant un meilleur rendement de déphosphatation biologique
  • Un bassin d’aération équipé de 3 turbines d’aération permettant une dégradation de la pollution carbonée et un traitement de l’azote. Cet ouvrage est couplé à un traitement physico-chimique du phosphore par ajout de PAX
  • Le traitement des boues en provenance du puits à flottant est assuré par un broyeur et une presse à vis
  • Un clarificateur raclé, associé à une bâche spécifique à flottants

Atouts

La filière de traitement comprend :

  • Respect des exigences réglementaires strictes liées au rejet dans Le Girou via le ruisseau de la Brante en traitant l’azote et le phosphore
  • Limitation des nuisances olfactives grâce à la mise en œuvre de dispositifs de désodorisation au niveau des prétraitements et du stockage des boues
  • Maîtrise des nuisances sonores par capotage des motoréducteurs et des gerbes d’eau
  • Création d’une prairie fleurie en lieu et place de l’ancienne station pour favoriser la biodiversité

Chiffres

Montant total de l’opération : 2 135 231 €

Financements et subventions :

Acteurs

ÉTUDES

  • Maître d’œuvre réseau : IRH
  • Coordonnateur SPS : SOCOTEC
  • Études Géotechniques : FONDASOL
  • Contrôleur Technique : QUALICONSULT

TRAVAUX DE LA STATION D’ÉPURATION

  • Mandataire – Equipements : OTV – MSE
  • Co-traitant – Cotraitant génie civil : SAS TOUJA
  • Architecte : CASADEPAX

Sous-traitants :

  • Terrassement, voirie, et réseaux : CAUSSE & BRUNET
  • Électricité : EIFFAGE
  • Fourniture et montage pont racleur : Chaudronnerie Métallerie DU CENTRE
  • Fondations spéciales : GASPARINI PUITS
  • Pose des menuiseries aluminium : ATELIER de l’ARMAGNAC
  • Fourniture et pose tuyauterie : SALES
  • Plomberie : LTJ MAINTENANCE
  • Étanchéité toiture : SARL ATE
  • Espace verts : PINSON PAYSAGE

Quelques dates

Octobre 2016 :
Début de la phase préparatoire des travaux

Avril 2018 :
Autorisation d’accès à la parcelle privée jouxtant les travaux

Mai 2018 :
Lancement des travaux

Septembre 2019 :
Basculement des effluents sur la nouvelle station d’épuration

Novembre 2019 :
Démolition ancienne station