RÉSEAU31, une autre idée de l'eau

Défi Aussonnelle | Nouveau système d’épuration intercommunal

Première page du dossier de presse

INAUGURATION DU 26/09/19 à 16h45

Témoignages

dossier de presse-sebastien-vincini

« L’eau est un enjeu primordial pour notre région. Chaque jour, avec les agents de Réseau31, nous engageons les actions pour veiller à la qualité de l’eau distribuée, à la préservation des milieux aquatiques et plus largement à la qualité du milieu naturel. Nous sommes au cœur de la transition écologique, au cœur de votre vie quotidienne. Nous investissons partout sur le territoire de la Haute-Garonne en accompagnant le développement de nos collectivités adhérentes. La concrétisation du volet Assainissement du « Défi Aussonnelle » qui sera très bientôt suivi par le volet Réalimentation s’inscrit pleinement dans la politique globale de Réseau31 en matière d’environnement et de reconquête de la qualité des milieux naturels. »

Sébastien VINCINI, Président de Réseau31

Historique

Le «Défi Aussonnelle» a été initié afin de reconquérir la qualité du cours d’eau «l’Aussonnelle», affluent direct de la Garonne. Réseau31, maître d’ouvrage de l’assainissement collectif pour les communes de La Salvetat Saint-Gilles, Fonsorbes et Fontenilles, a mis en oeuvre un projet intercommunal ambitieux de construction d’une unique station d’épuration de 25 000 équivalents-habitants, d’un réseau de transfert de 11 km et de 4 postes de refoulement associés. Ce volet Assainissement permet de déconnecter les 3 stations d’épuration vétustes et d’améliorer significativement la qualité de «L’Aussonnelle». L’ouvrage a été mis en service en mars 2018, lors de la création du réseau de transfert des effluents de la commune de la Salvetat Saint-Gilles. Les collecteurs de transfert des eaux usées des communes de Fonsorbes et Fontenilles ont été raccordés à la nouvelle station d’épuration en mai 2019. En complément, Réseau31 engage actuellement la seconde partie du «Défi Aussonnelle», à savoir le volet Réalimentation de «l’Aussonnelle», afin de compenser la suppression des rejets de ces stations et créer un soutien d’étiage. Ce projet intercommunal s’étend sur un territoire à forts enjeux démographiques et environnementaux, en lien avec le petit et le grand cycle de l’eau. Il s’inscrit dans une démarche de développement durable de nos territoires et conjugue performance technique en assainissement, réutilisation de la ressource en eau et restauration de la qualité écologique du cours d’eau.

Caractéristiques de l’installation

Le réseau de transfert des eaux usées :
• Près de 11 km de réseau gravitaire et en refoulement sur les 3 communes
• 4 postes de refoulement
• Communication automatisée entre les postes et la station
• Mesures de débit en temps réel

La filière de traitement de la station d’épuration intercommunale comprend :
• Une filière de prétraitement des effluents bruts qui est assuré par un dégrilleur automatique avec compactage des déchets et d’un dessableur/dégraisseur
• Un ouvrage de traitement des graisses par dégradation biologique
• Un bassin anaérobie de 500m3 et de 10m de diamètre pour le traitement du phosphore
• Un bassin d’aération de 7 140m3 et de 38,85m de diamètre, permettant une dégradation de la pollution carbonée et un traitement de l’azote
• Un dégazeur permet d’éliminer l’air présent dans l’effluent
• Un clarificateur de 28,20m de diamètre, dont le rôle est de séparer les boues de la partie liquide en permettant leur décantation en fond d’ouvrage
• Un dispositif de traitement tertiaire de l’eau qui permet d’affiner la clarification
• Un canal de comptage des eaux traitées avant leur rejet dans l’Aussonnelle
• Une filière de traitement des boues, avec extraction et traitement au moyen de 2 centrifugeuses, avant stockage en bennes et évacuation

Atouts

• Respect des exigences réglementaires strictes liées aux rejets dans « l’Aussonnelle » en traitant de façon poussée l’azote et le phosphore
• Limitation des nuisances olfactives grâce à la mise en œuvre de dispositifs de désodorisation au niveau des prétraitements et du stockage des boues
• Extension possible de l’ouvrage à 50 000 EH
• Système de télégestion avec astreinte et intervention de Réseau31 sur alarme 24h/24h

Chiffres

Montant total de l’opération : 15,5 millions d’euros

  • Station d’épuration : 6,3 millions d’euros
  • Réseau : 9,2 millions d’euros

 

Financements et subventions

Acteurs

ÉTUDES

  • Maître d’œuvre station : Réseau31, Syndicat Mixte de l’Eau et de l’Assainissement de Haute-Garonne
  • Maître d’œuvre réseau : IRH Ingénieur Conseil
  • Coordonnateur SPS et Contrôleur Technique : QUALICONSULT et SOCOTEC
  • Études Géotechniques d’Avant Projet : GEOTEC, GINGER CEBTP

TRAVAUX DE LA STATION D’ÉPURATION

  • Mandataire – Équipements : DEGREMONT FRANCE ASSAINISSEMENT
  • Co-traitant – Génie Civil : SA TOUJA
  • Co-traitant – Architecte : LAGUNA

TRAVAUX DU RÉSEAU DE TRANSFERT

  • Canalisateur : MAILLET TP, EIFFAGE, GIESPER, EHTP, SOCAT, LAURIERE, SCAM
  • Constructeurs postes de refoulement : SOGEA, SEIHE, HES, TOUJA, SOGATRAP, MISPOUILLE

Dates

29 janvier 2016 :
permis de construire de la station

8 avril 2016 :
début des travaux de la station d’épuration

27 mars 2018 :
mise en service de la station et du réseau de la Salvetat Saint-Gilles

21 mai 2019 :
mise en service du réseau de transfert des effluents de Fonsorbes et Fontenilles

Fermer le menu