Eau potable

Print pagePDF page

Veiller à la qualité de l’eau distribuée est un objectif essentiel de Réseau31. L’eau est captée dans le milieu naturel, rendue potable, stockée et distribuée.

Réseau31 gère :

  • Plus de 100 captages : dispositif de prélèvement d’eau soit à partir d’une source qui sort naturellement de terre, soit à partir d’une nappe d’eau souterraine, soit à partir d’un cours d’eau ou d’une retenue,
  • Près de 1000 kilomètres de canalisation d’eau potable,
  • 5 usines de production d’eau potable,
  • 240 réservoirs : construction souvent aérienne, parfois enterrée, destinée à entreposer l’eau produite, placée sur un sommet géographique pour permettre de distribuer l’eau sous pression. Ce stockage d’eau joue un rôle de tampon entre le débit demandé par les abonnés et le débit fourni par la station de pompage,
  • 14 stations de pompage : regroupement de pompes qui permettent de « remonter » l’eau dans un réservoir,
  • 14 stations de surpression : installation technique qui permet de maintenir ou d’augmenter la pression disponible dans un réseau.

Réseau31 veille à la production et à la distribution d’une eau potable.

Grâce à ses équipes, Réseau31 possède les moyens qui lui permettent de fournir une eau sûre pour le bien-être des abonnés. Réseau31 garanti un service réactif, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

Pour plus de précisions, nous vous invitons à consulter le règlement de l’eau potable.

LES ÉTAPES DE PRODUCTION
D’EAU POTABLE

Etape de production d'une usine d'eau potableDéfinition :

1. Captage
Dans un premier temps, l’eau est captée à partir de ressources superficielles ou souterraines puis elle est conduite par une canalisation jusqu’à l’usine de potabilisation.

2. Dégrillage
Dés la prise d’eau, l’eau passe à travers des grilles pour arrêter les corps flottants et les gros déchets.

3. Tamisage
Il s’agit d’un filtrage plus fin, à travers des tamis destinés à arrêter les déchets plus petits, sable, plancton…

4. Floculation – Décantation
Cette étape permet d’éliminer 90% des matières en suspension. Ainsi, après avoir versé un produit coagulant dans l’eau, procédé permettant d’agréger les matières en suspension, les impuretés se regroupent et forment de petits paquets appelés « les flocs » qui se déposent au fond du bassin de décantation.

5. Filtration
Elle contribue à l’élimination des particules en suspension invisibles mais encore présentes. La filtration est réalisée sur des matériaux classiques (sable) ou adsorbants (charbons actifs en grain ou en poudre).
Dans certaines installations, on utilise des membranes capables de filtrer les particules d’une taille infime (micro-filtration, ultrafiltration, nano-filtration).

6. Désinfection / Ozonation
L’étape essentielle de désinfection est commune à toutes les filières, elle a pour but de neutraliser les virus et les bactéries pathogènes ; on injecte dans l’eau de l’ozone (gaz). Parfois on utilise les ultraviolets.

7. Traitement spécifique
Absorption sur charbon actif : Traitement d’affinage permettant d’éliminer les matières organiques et améliorant les qualités organoleptiques de l’eau (saveur, odeur, limpidité).

8. Chloration
Une fois traitée, l’eau doit encore voyager dans les canalisations pour atteindre les robinets. L’ajout d’une infime quantité de chlore préserve la qualité de l’eau tout au long de son parcours dans les canalisations.

9. Acheminement dans le Réseau
Une fois rendue potable, l’eau est envoyée dans des réservoirs où elle est stockée avant d’être acheminée dans les habitations par un réseau de canalisations souterraines.

Les commentaires sont fermés.